L’Ostéopathie

  • Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’Ostéopathie est une thérapie manuelle holistique visant à rétablir l’équilibre du corps par des techniques et une approche adaptées à chaque patient. C’est une thérapie PRÉVENTIVE et CURATIVE.
  • Quelle est la différence entre le kinésithérapeute et l'ostéopathe?

Le kinésithérapeute est spécialisé dans la rééducation neurologique et musculaire suite à des accidents ou des maladies. Il traite un symptôme, de façon plus ou moins locale. L'ostéopathe est spécialisé dans la recherche de l'origine du trouble, ou de la douleur pour rétablir l'homéostasie (force d'autoguérison du corps). Il traite de façon locale ou à distance, car l'origine du trouble n'est pas toujours là où la personne souffre.
  • Les objectifs de l’ostéopathe :

    • Soulager les raideurs et douleurs,
    • Entretenir les mécanismes d’homéostasie du patient
    • Sensibiliser les patients à l’entretien de leur santé.
L’ostéopathe,  par différentes techniques douces ou moins douces (structurelles, fasciales, viscérales, crâniennes, fluidiques…)  et conseils d’hygiène de vie,  libère les structures anatomiques et les rééquilibre afin de rendre au corps sa capacité d’autoguérison, l'aidant à rester en bonne santé.  
  • Cette approche est guidée par 4 principes essentiel

 

1. L'Être est une unité fonctionnelle « corps-esprit ».

Les deux s'auto influencent et sont interdépendants. Ce principe rappelle la nécessité de voir le patient dans sa globalité, c'est-à-dire de prendre en compte la dimension physique autant que la dimension psychologique.  

Le lien qui existe n'est plus à prouver... L'impact des tensions et stress psychologiques sur le corps et son fonctionnement est réel, et ne doit pas être sous-estimé, ni pris comme une fatalité

2. Il existe une relation « Structure-Fonction ».

Autrement dit, la forme d’un élément anatomique détermine sa fonction. Parallèlement la relation « Fonction-Structure » signifie que si on utilise une fonction de notre organisme de manière récurrente et inappropriée, alors la structure anatomique assurant cette fonction finira par se déformer pour s’adapter aux contraintes (physique ou biologique) rencontrées.

Exemple de relation structure-fonction : suite à une fracture, l’os « modifié » va perturber le mouvement pour lequel il est fait. Exemple de relation fonction-structure : En apesanteur, les vertèbres de l’astronaute ne sont plus contraintes à la gravité, leurs fonctions n’étant plus de résister à la gravité, leurs trames osseuses (structure) s’affaiblissent (ostéoporose).

3. Le corps est capable d’autorégulation, d’autoguérison et de son maintien en bonne santé (ou Homéostasie).auto-régulation

Il s’agit des mécanismes qui adaptent nos constantes physiologiques (tension artérielle, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, température…) afin de faire face aux événements de la Vie.

Pendant la course, notre corps s’adapte en augmentant la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire ainsi que l’apport sanguin à nos muscles squelettiques. En contrepartie, il diminue l’apport de sang aux autres organes non  essentiels à la course pour optimiser le fonctionnement global pendant l’effort.

En période de maladie, l'homéostasie agit toujours pour le bien du corps. Elle nous pousse à aller nous coucher pour récupérer des forces, nous coupe l'appétit quand le corps ne pourra pas assurer correctement la digestion... Tant de mécanismes visant à rétablir les forces d'adaptations.

4. La Règle de l’artère est suprême !

  Ce qui signifie que là où le sang ne circule plus librement, les pathologies s’installent…Blood Heart Circulation

Le sang parcourt notre corps et  traverse nos muscles et nos organes. On comprend alors aisément que des tensions musculaires trop importantes ou des troubles inflammatoires puissent gêner et ralentir le passage du sang et ainsi ralentir l'ensemble des fonctions du corps!