Consultation

Consultation et Remboursement

L'ostéopathie n'est pas une discipline conventionnée par l'assurance maladie. Elle n'est pas prise en charge par la sécurité sociale. Cependant de plus en plus de mutuelles proposent un remboursement et votre ostéopathe vous délivrera une note d'honoraire si vous bénéficiez d'une prise en charge de votre mutuelle. Pour plus de renseignements : voici la liste des mutuelles proposant un remboursement des consultations ostéopathiques. Par ailleurs, les assurances automobiles prennent en charge les consultations ostéopathiques, lorsque ces dernières font suite à un accident dont vous auriez été la victime.

Comment se déroule une consultation ostéopathique?

Une consultation ostéopathique se déroule en 3 phases :

L’anamnèse ou (historique du patient et de la maladie) : Lors de cette phase, l’ostéopathe va poser un certain nombre de questions vous concernant, votre douleur, vos antécédents (médicaux, traumatiques et familiaux). Il s’agit de prendre un maximum d’informations afin d’orienter au mieux la phase de test, et d’écarter les cas où une prise en charge médicale est plus appropriée. Si vous avez des examens complémentaires (Radio, Scanner, IRM, analyses diverses...), pensez à les apporter, votre ostéopathe les examinera.

- S’en suit la phase de test, dans laquelle l’ostéopathe va :
  • Pratiquer si nécessaire, des tests médicaux (orthopédiques et d’exclusions) afin d’écarter toute affection non prise en charge par l’ostéopathe.
  • Evaluer les mobilités de l’ensemble de votre corps de manière méthodique et orientée par les informations prises lors de l’anamnèse.
- Puis le traitement, où l'ostéopathe vous expliquera son axe de traitement (les structures en dysfonction, le nombre de consultations nécessaires au traitement du motif de consultation). En fin de consultation des conseils hygiéno-diététiques pourront vous être donnés, pour vous sensibiliser à l’importance des petits riens qui peuvent radicalement changer votre confort de vie... Les conseils hygiéno-diététiques, servent le patient et le praticien. Ils aident le patient à mettre en lumière les comportements qui peuvent lui porter préjudices, à mieux comprendre le fonctionnement de son corps et donc à maintenir son état de santé. Dans un même temps, si ces conseils sont correctement transmis par le praticien, correctement compris et appliqués par le patient, ils aident le praticien à traiter et à stabiliser la condition du patient. Par ces conseils, le thérapeute transmet son savoir au patient dans le but de favoriser un retour au confort de vie.